FANDOM


Sentence Irrévocable (魔王の斧, lit. Axe of the Demon King, Maou no Ono) est une Supertechnique de tir d'Esprit Guerrier dans Inazuma Eleven GO le Film : Gryphon, Les Liens Ultimes.

UtilisateursModifier

FilmModifier

JeuxModifier

Esprit GuerrierModifier

FilmModifier

JeuxModifier

UtilisationModifier

Un ciel sombre et nuageux apparaît, la hache de Fléau Obscur, Seigneur des Ténèbres tombe de ce ciel et se plante dans un sol rocheux. Fléau Obscur, Seigneur des Ténèbres prend sa hache et la lève vers le ciel et l'utilisateur se met à l'horizontale, dos vers le sol dans le ciel et il sont tout les deux entourés d'une énergie violette. Puis il frappe la balle avec le talon et la balle s'entoure d'une lumière violette. Fléau Obscur, Seigneur des Ténèbres écrase le sol avec la hache, donnant encore plus de puissance au tir. Le ballon va vers le but avec l'obscur énergie violette en creusant en petit trou dans le sol.

InfoModifier

Inazuma Eleven GO le Film : Gryphon, Les Liens UltimesModifier

Dans Inazuma Eleven GO le Film : Gryphon, Les Liens Ultimes pendant le match Équipe Zéro contre Raimon, Tezcat fait apparaître son Esprit Guerrier, Fléau Obscur, Seigneur des Ténèbres et utilise Sentence Irrévocable pour marquer le quatrième but de l'Équipe Zéro.

Inazuma Eleven GO Chrono StoneModifier

Dans l'épisode 8 pendant le premier match d'Arion Sherwind, Victor Blade, Riccardo Di Rigo, Jean-Pierre Lapin et Nishiki Ryoma de Raimon contre la Force Spéciale A5, Tezcat a fait apparaître à distance son Esprit Guerrier, Fléau Obscur, Seigneur des Ténèbres pour sauver Raimon en bloquant le tir de la victoire pour la Force Spéciale A5 et en renvoyant la balle avec Sentence Irrévocable mais ne marque pas de but.

DiaporamaModifier

Inazuma Eleven GO le Film : Gryphon, Les Liens UltimesModifier

VidéoModifier

Inazuma Eleven GO le Film : Gryphon, Les Liens UltimesModifier

イナズマイレブンGO暗黒神ダークエクソダス 魔王の斧

イナズマイレブンGO暗黒神ダークエクソダス 魔王の斧

NotesModifier

  • Sentence Irrévocable peut rappeler une autre Supertechnique de tir "Excalibur" d'Edgar Partinus, du fait que les mouvements que fait l'utilisateur est similaire.